BELIZE : WELCOME TO CENTRAL AMERICA

Le premier choc en quittant le Mexique aura été de repasser à l’anglais après avoir eu tant de peine à se mettre à l’espagnol. Le deuxième sera de débarquer dans un pays qui évoque vivement la Jamaïque, à grand renfort de reggae !
On est arrivés au Belize très impatients de gagner la côte Caraïbe pour aller paresser dans des eaux turquoises et sur des plages de sable blanc. Hélas c’était sans compter sur une pluie diluvienne qui ne nous a pas quittés de la semaine. On a pu constater que l’intérieur du van moisissait à vue d’oeil et que les seaux d’eau qu’on avait pris sur la tête en Alaska n’étaient qu’une petite ondée à côté de ceux du Bélize.
Mais avant que la pluie ne commence à tomber on s’est rendus dans la ville d’Orange Walk pour gagner en bateau le site maya de Lamanaï.

Le tour en bateau nous aura permis : 1/ d’apercevoir des chauves-souris en pagaille (si on regarde de très près, ces excroissances su le tronc ont des yeux, et des ailes),

2/ de faire la connaissance d’un singe araignée assez glouton et moyennement sauvage (après qu’il ait accepté deux bananes de notre part, l’un des passagers du bateau s’étonnera que le petit animal ne soit pas complètement obèse…)

et 3/ de jouir une dernière fois de quelques heures d’ensoleillement.

L’arrivée sur le site nous donnera l’occasion de commencer la visite par un tour à la boutique de souvenirs pour y acquérir deux superbes ponchos verts de grande qualité (celui de Vincent sera complètement désintégré à notre retour au combi.

Le site lui-même est magnifique, entièrement immergé dans la jungle, et baigné d’une atmosphère très particulière, notamment grâce aux cris des singes hurleurs.

Après avoir quitté Orange Walk, on décide de gagner la côte, qui sait, la météo y est peut-être plus clémente que dans les rain forests (dit comme ça ça semble évident…) Mais avant ça on s’arrêtera pour la nuit au Blue Hole National Park pour aller patauger dans la boue et visiter la grotte de “Herman’s Cave” et le “Blue Hole”, un cenote aux eaux bleues en temps normal, vertes quand il pleut en continu pendant une semaine. L’on y constatera également que les bélizéens ne nourrissent pas très bien leurs moustiques et que, Dieu merci, quelques gentils touristes se portent volontaires pour rassasier ces pauvres bêtes !

Arrivés à Hopkins, sur la côte, on décidera que les plages de sable blanc, quand elles sont trempées par la pluie, perdent un peu de leur glamour et que l’eau turquoise, lorsqu’elle est grise, donne beaucoup moins envie de se baigner et l’on passera notre tour.

Notre prochaine étape sera le Cockscomb Basin Sanctuary, un sanctuaire de jaguars !

On se doute bien évidemment que ce félin, extrêmement discret, ne se montrera pas pour nous mais, le parc abritant tout un tas d’animaux et proposant plusieurs sentiers de randonnée, on y passera la nuit. Avec toutes les bestioles qu’il y a au Belize, ce ne serait quand même pas de bol de n’en voir aucune.
h
ttps://farm8.staticflickr.com/7311/15812198743_3d0ea15bb4_c.jpg

Après un réveil à 4h30 on fera donc une balade au soleil levant en marchant sur la pointe des pieds dans l’espoir de croiser un jaguarundi ou un tigrillo égaré. Et l’on sera récompensés, enfin si on peut dire, par l’apparition de notre premier perroquet, d’un toucancillo, et de quelques dindes sauvages (certes c’est un peu moins glamour que le jaguar mais tout est bon à prendre.)

On ressortira du Belize un peu frustrés par la météo, mais ravis d’avoir découvert ce petit pays où la population locale nous a accueilli avec de grands sourires (tous les gens qu’on croisait sur la route nous saluaient avec enthousiasme.) On gagne également le Guatemala en croisant les doigts pour que la météo y soit un peu plus clémente et que le combi puisse sécher un peu et l’on prend rendez-vous avec le Belize pour une prochaine visite histoire de pouvoir enfin découvrir la fameuse Isla Bonita célébrée par Madonna.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s