Chili & Argentine #2 : Back on track

Où l’on apprend pourquoi le blog n’a pas été mis à jours durant plusieurs mois.

Nous avions prévu de passer trois semaines en France et de retourner à Santiago afin de traverser la Patagonie durant l’été austral, puis de prolonger notre voyage ad libitum pour découvrir l’Uruguay, le Paraguay et une partie du Brésil. Mais finalement les trois semaines en France se sont transformées en trois mois et la fin du voyage a été datée au 04 juillet 2016 sans possibilité d’extension.
Comme tout voyageur qui rentre dans son pays après plus d’un an on en a profité pour faire la tournée des médecins. Et, une fois de plus, on a découvert que tout ne tournait pas rond chez moi. Je ne rentrerais pas dans les détails ici mais on a bien cru que le voyage s’arrêtait là pour nous. Alors quand le médecin nous a assuré qu’on pouvait repartir pour quelques mois ça a été le bonheur! Mais entre temps j’avoue que je n’ai pas eu le cœur de m’occuper du blog.
Bien entendu le retour à Santiago plus de deux mois après la date prévue posait quelques problèmes, notamment celui de la saison à laquelle on allait finir le voyage. Et oui rouler en combi VW c’est sympa mais ça veut aussi dire rouler sans chauffage et faire ça en automne en Patagonie pouvait s’avérer un brin risqué.
Mais c’était tellement bon d’avoir du « rab » qu’on ne risquait pas de trop faire la fine bouche. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule on a appris que nos copains Sarah et Erdem remontaient de Patagonie et seraient dans les environs de Santiago en même temps que nous. Mieux, ils devaient « dog-sitter » chez une de leurs amies qui a une maison en bord de mer.
Après quelques jours dans la chaleur écrasante de fin d’été à Santiago nous voici donc au paradis sur terre : une maison avec une vue imprenable, des amis retrouvés et plein de chiens avec qui jouer.

On a aussi profité de l’expérience récente de Sarah et Erdem pour nous indiquer les « immanquables » de Patagonie (spoiler : il y en a quelques-uns…)

Et puis on s’est baladés sur la plage.

Et très vite il a été temps de reprendre la route après un dernier barbecue car malheureusement pour nous le timing s’annonçait serré.

Après plusieurs jours de route sans grand intérêt on a enfin pu apercevoir le volcan Villarica à l’horizon.

C’est donc tout naturellement qu’on s’est installés en face de ce géant pour notre premier bivouac dans la région des lacs.

Et histoire de changer de cadre, le lendemain on a passé la journée à tenter de nager (en vain, l’eau était glaciale) dans le lac Caburga.

Le programme de la soirée avec un ciel aussi limpide était tout trouvé : observation des étoiles.

Avant de sortir du Chili on est allés randonner dans le parc Huerquehue, où, non sans peine, on a enfin réussi à se mettre à l’eau. La première rando depuis notre retour avait un cadre assez exceptionnel entre les lacs aux eaux turquoises et les araucarias géants.

Bien entendu on ne pouvait pas faire l’impasse sur les célèbres eaux thermales de la région.

La dernière nuit avant d’entrer en Argentine se fera, pour changer, au bord d’un lac près d’une forêt d’araucarias. Mais rien à faire, on ne s’en lasse pas.

Une fois de plus, sitôt passée la frontière les paysages changent radicalement. Nous voilà propulsés dans le Far West.

Après une journée en bord de rivière on met le cap sur la route des sept lacs.

On se retrouve dans des lieux qui nous rappellent tour à tour le Canada et l’Italie.

La météo se fait moins clémente en approchant de Bariloche. Mais ça n’altère en rien la beauté des paysages.

On ne reste dans la ville que le temps d’y faire quelques courses. On a hâte de retourner à la vie sauvage. C’est donc avec un grand soulagement qu’on déambule au milieu des arrayanes et des buissons de fuschias. Ah et puis quelques lacs aussi, accessoirement.

On s’attarde un peu dans les parages car on doit y retrouver nos amis Mickael et Luzia et leurs deux petites filles. Et comme ils doivent eux aussi être rejoints par d’autres voyageurs, on devient assez vite un petit groupe d’européens en goguette. Au grand bonheur de Vincent une deuxième session d’apprentissage d’escalade est organisée.

Mais une fois de plus notre contre-la-montre pour gagner Ushuaïa nous oblige à écourter les retrouvailles. On passe donc une dernière nuit en Argentine -au bord d’un lac évidemment- et nous revoilà au Chili.

Notre dernière étape dans la région des lacs sera la petite ville de Puerto Octay. Peut-être que nous en attendions trop de cette bourgade fondée par des colons allemands. Elle nous laisse relativement indifférents. On déambule dans les rues et on y aperçoit quand même, à l’occasion, quelques jolies bâtisses en tôle peinte et en bois.

Le volcan Osorno, sur l’autre rive du lac Llanquihue, finit par sortir la tête des nuages en fin d’après-midi.

On laisse donc Puerto Octay derrière nous et on profite du soleil pour filer en direction de l’île de Chiloé.

Une réponse à “Chili & Argentine #2 : Back on track

  1. Enjoy your last month in South America! I hope you are both well! Bonne chance avec votre voyage et ta santé! Cheers from Germany!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s