Avant le départ

D’autres l’ont fait avant nous, et probablement bien mieux mais voilà quelques-unes des choses sur lesquelles nous avons un peu planché avant de partir:

-L’une des premières questions à s’être posée a été le choix de la banque, certes pas le sujet le plus glamour mais l’un des plus importants. On a donc opté pour deux banques différentes avec sensiblement les mêmes avantages : Fortuneo pour Vincent et La Société Générale pour moi. Ces deux banques proposent en effet des offres pour minimiser les frais bancaires lors d’un voyage hors zone euro. On a choisi de ne prendre qu’une carte gold pour deux car l’assurance de ladite carte nous couvre tous les deux pour les trois premiers mois du voyage.

-Ce qui nous amène au deuxième point car, vous l’aurez deviné, au-delà de ces trois mois il n’y a plus de couverture avec l’assurance de la carte bancaire. On bascule donc sur la Matmut et son assurance habitation qui nous permet de bénéficier d’une bonne assistance à l’étranger pendant un an. Ce n’est qu’au-delà de ça qu’il faudra passer à une assurance voyage pour la fin de l’aventure (à noter que l’assurance habitation nous revient à environ 100 euros par an pour 2 tandis que l’assurance voyage privée avoisine les 100 euros par mois…)

– On reste dans le domaine de la santé avec les vaccins et la composition d’une trousse de pharmacie hors pair. On remercie l’équipe de la médecine du voyage de Tours qui nous a fort bien conseillés ainsi que la pharmacie Bonnecombe de Mazamet qui nous a fort bien équipés!

– Pour tout ce qui est de l’équipement avant le voyage, on serait bien allé dévaliser le Vieux Campeur mais vus les tarifs on a majoritairement opté pour Décathlon, rien de bien surprenant en somme.

Voilà pour ce qui est des préparatifs, on vous épargnera toute la paperasse administrative car ce serait un coup à vous faire passer l’envie de voyager. Je pense que ce qu’il faut se dire c’est que – au même titre que la douleur d’un accouchement- les souffrances éprouvées dans le labyrinthe administratif sont vite compensées par le bonheur de partir. Cette comparaison est cependant à prendre avec quelques réserves car d’une je n’ai pas d’enfant et de deux je ne suis pas encore partie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s